Bahreïn 2014 – Qualifications : Rosberg évince Hamilton, Vettel éliminé en Q2

Après deux pole positions consécutives de son coéquipier, en Australie et en Malaisie, Nico Rosberg signe sa cinquième pole position en carrière et devance son coéquipier. Incontestées, les Mercedes verrouillent confortablement la première ligne devant Daniel Ricciardo et Valtteri Bottas alors que Sebastian Vettel tombe en Q2.

Le classement

Le classement

 PiloteÉcurieQ1Q2Q3Tours
1RosbergMercedes1:35.4391:33.7081:33.18512
2HamiltonMercedes1:35.3231:33.8721:33.46412
3RicciardoRed Bull1:36.2201:34.5921:34.05116
4BottasWilliams1:34.9341:34.8421:34.24715
5PérezForce India1:34.9981:34.7471:34.34619
6RäikkönenFerrari1:35.2341:34.9251:34.36815
7ButtonMcLaren1:35.6991:34.7141:34.38717
8MassaWilliams1:35.0851:34.8421:34.51114
9MagnussenMcLaren1:35.2881:34.9041:34.71217
10AlonsoFerrari1:35.2511:34.7231:34.99217
11VettelRed Bull1:35.5491:34.9859
12HülkenbergForce India1:34.8741:35.11612
13KvyatToro Rosso1:35.3951:35.14514
14VergneToro Rosso1:35.8151:35.28614
15GutiérrezSauber1:36.5671:35.89114
16GrosjeanLotus1:36.6541:35.90810
17MaldonadoLotus1:36.6637
18SutilSauber1:36.8405
19KobayashiCaterham1:37.0856
20BianchiMarussia1:37.3106
21EricssonCaterham1:37.8757
22ChiltonMarussia1:37.9136
Les faits marquants

Les faits marquants

En Q1, les pilotes Mercedes se contentent d’un seul tour chronométré en pneus Médiums pour valider leur billet pour la prochaine phase de qualifications. Le reste du plateau a quant à lui dû chausser les pneus tendres. Ainsi, Nico Hülkenberg propulse sa Force India en tête de la feuille de temps devant les deux pilotes Williams qui ont attendu le dernier tiers de la séance pour sortir de leur tanière.

En fond de classement, les pilotes Caterham et Marussia échouent à s’offrir 15 minutes de roulage supplémentaire, tout comme Pastor Maldonado (Lotus) qui se voit priver de la Q2 par son propre coéquipier pour quelques millièmes de secondes. Romain Grosjean (Lotus) s’extirpe donc de la Q1, renvoyant Adrian Sutil (Sauber) au garage. Mais la bagarre entre le Français et l’Allemand n’a pas seulement eu lieu au chronomètre mais aussi en piste, le pilote Sauber gênant son homologue de chez Lotus et s’exposant à une éventuelle sanction des commissaires.

En Q2, après trois minutes d’inactivité en piste, les Flèches d’Argent, en pneus tendres, ne tardent pas à se porter confortablement en tête du classement, Rosberg devançant Hamilton de 164 millièmes. Les deux pilotes Mercedes ne s’attardent cependant pas sur l’asphalte laissant les autres pilotes se battre pour les 8 places restantes. Pour y parvenir, Sebastian Vettel (Red Bull) entend jouer son va-tout sur un seul tour chronométré en fin de séance : l’Allemand parvient péniblement à se hisser dans le Top 10 mais dégringole peu à peu sous les assauts, notamment, de Sergio Pérez (Force India) et Kevin Magnussen (McLaren). Onzième, le pilote Red Bull devance ainsi Nico Hülkenberg, Daniil Kvyat (Toro Rosso), Jean-Eric Vergne (Toro Rosso), Esteban Gutiérrez (Sauber) et Romain Grosjean qui, s’étant contenté d’un seul tour, reçoit malgré tout les félicitations de son ingénieur de course.

En Q3, Nico Rosberg réalise le meilleur temps dès son premier essai, Lewis Hamilton n’étant pas parvenu à faire mieux que l’Allemand malgré deux tentatives dont la dernière s’est soldée par un échec dès le freinage du premier virage, raté par le natif du Stevenage. Prévenu par son stand que son temps ne sera plus battu, Nico Rosberg rentre aux stands auréolé de sa cinquième pole position en carrière – la vingtième de Mercedes – à la vitesse moyenne de 209,081km/h.

Derrière les deux Flèches d’Argent, Daniel Ricciardo répond une nouvelle fois présent à bord de sa Red Bull, seule monoplace à pointer à moins d’une seconde de la pole position. L’Australien, qui reculera de dix places sur la grille de départ après avoir écopé d’une pénalité suite au Grand Prix de Malaisie, devance ainsi, sur la feuille des temps, Valtteri Bottas et Sergio Perez. Longtemps resté aux stands afin d’économiser un train de pneumatiques, Kimi Räikkönen parvient à hisser sa Ferrari F14 T au 6ème rang devant Button, Massa, Magnussen et Alonso.

Mise à jour : Adrian Sutil (Sauber) a écopé de 5 places de pénalités pour avoir poussé Romain Grosjean (Lotus) au delà des limites de la piste en Q1. La sanction du pilote allemand est assortie de deux points de pénalités sur son « permis ».

L’équipe du SAV de la F1 reviendra sur ces qualifications dans une émission proposée en direct, dimanche 06 avril 2014, dès 10h.

2 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.