Groupe stratégique, Primes financières, GPDA : le SAV de l’actu F1, en podcast

Le SAV
Le SAV
Groupe stratégique, Primes financières, GPDA : le SAV de l'actu F1, en podcast
/

L’équipe du SAV de la F1 revient sur l’actualité de la dernière semaine, et notamment sur le Groupe Stratégique du 14 mai 2015 et ses propositions.

La Formule 1 va mal, nous dit-on, et en conséquence, les instances et les acteurs se saisissent des problèmes, ou pas. Résultat : beaucoup de choses à dire pour cette émission qui promet d’être animée et qui passera en revue toutes les idées, toutes les actualités de votre petit monde préféré. Une nouvelle fois, Fab, Ben, Buchor et Gusgus se sont réunis pour analyser et débattre des informations suivantes :

Groupe stratégique. Le 14 mai s’est tenue à Londres une réunion du Groupe Stratégique censée définir plus clairement ce que pourrait être la Formule 1 à court ou moyen terme. Sous la volonté « d’améliorer le spectacle », les représentants des détenteurs des droits commerciaux, de la FIA et de Mercedes, Red Bull, Williams, Ferrari, McLaren et Force India ont établi une feuille de route avec plusieurs propositions : en 2016, le choix des deux types de pneus secs pour chaque course pourrait être à la discrétion de chacune des équipes. Plus encore, pour 2017, l’objectif serait de rendre les voitures « 5 à 6 secondes plus rapides » à l’aide de nouvelles règles aérodynamiques, de pneus plus larges et d’allègement des monoplaces. Aussi, les moteurs, tout en restant des V6 turbo hybrides, tourneraient plus vite et seraient plus bruyants. Les ravitaillements en essence pourraient faire leur retour (après avoir été abandonnés fin 2009) et le look des F1 serait quant à lui « plus agressif ». En marge de cette réunion, Bernie Ecclestone s’est montré très véhément envers l’éventuelle arrivée de Michelin en 2017 en remplacement de Pirelli, soulignant le courage du manufacturier italien et le manque de spectacle des « pneus durs comme la pierre » de son concurrent français.

Finances. La publication britannique Autosport a dévoilé cette semaine le montant des primes touchées par chaque écurie du Championnat du Monde pour la saison 2014. La répartition des revenus opérée par la Formula One Management n’est pas une surprise : sur l’ensemble de ses bénéfices, 65% sont redistribués aux équipes avec 50% qui vont à chaque participant selon son classement (Mercedes, première, touchant à ce titre 81 millions d’euros et Sauber, dernière, 39 millions d’euros) et les 15% restant qui sont répartis entre les écuries « historiques », à travers un pot « premium » (Ferrari touche 85 millions d’euros, Red Bull 65 millions, Mercedes et McLaren 30 millions et Williams 9 millions). Au total, Ferrari est la grande gagnante, empochant 144 millions d’euros alors qu’elle a terminé 4ème des constructeurs, devant Red Bull avec 137 millions d’euros et Mercedes avec 111 millions d’euros. Dans le même temps, l’on a appris que le cigarettier Philip Morris, sponsor de la Scuderia depuis les années 1970, aurait prolongé son partenariat pour la coquette somme de 140 millions d’euros, selon l’agence Bloomberg.

GPDA. L’Association des pilotes de Grand Prix, présidée par Alexander Wurz, va être à l’initiative d’une opération visant à mieux se rapprocher et mieux collaborer avec les fans de Formule 1. Ce projet, qui a reçu l’accord de tous les pilotes, sera dévoilé le vendredi du GP de Monaco et devrait faire la part belle aux réseaux sociaux, outil sur lequel la communication avec les supporters est la plus aisée.

Débit d’essence. Après la controverse du Grand Prix d’Australie 2014 et la disqualifications de Daniel Ricciardo, les controverses autour de la limitation du débit d’essence continuent. Cette fois, la FIA a légiféré lors du Grand Prix d’Espagne, au moyen d’une directive technique, afin que la pression des circuits d’essence ne présente pas de fluctuations. Cela se fait dans le but que les écuries ne puissent pas outrepasser les débitmètres en accumulant de l’essence une fois la mesure effectuée. D’autre part, dans une analyse de son nouveau journaliste Jonathan Noble, Motorsport.com avance l’hypothèse que Mercedes, rappelée à l’ordre par la FIA en Q1 lors du Grand Prix d’Espagne, se soit sciemment faite prendre en défaut dans le but que les instances réagissent et viennent couper l’herbe sous le pied de Ferrari, dont la publication présume qu’elle était la principale bénéficiaire de ce contournement réglementaire.

Circuits. Des nouvelles du côté des courses européennes de la saison de Formule 1 : tout d’abord, du côté de Barcelone. En marge du Grand Prix de la semaine passée, les organisateurs ont annoncé que le circuit qui accueille l’épreuve depuis 1991 continuerait à le faire jusqu’en 2019. Dans le même temps, Georg Seiler, le directeur du circuit d’Hockenheim, qui devrait être le théâtre de la manche allemande du Championnat 2016 a affirmé auprès de l’agence allemande SID que « la course était assurée à 1000% » et que pour lui « rien n’indique que le Grand Prix d’Allemagne 2016 soit en danger ». En 2015, pour la première fois depuis 1960, aucun Grand Prix ne sera organisé outre-Rhin en raison de problèmes financiers qui ont touché le circuit du Nürburgring.

Pilotes. La fièvre des négociations contractuelles bat son plein. Si, du côté de Mercedes, l’épilogue du feuilleton de la prolongation de contrat de Lewis Hamilton semble proche et devrait avoir lieu en marge du GP de Monaco, Daniel Ricciardo quant à lui ne veut pas se précipiter pour prolonger son bail chez Red Bull et, dit-il, attend de voir de quoi va être faite la suite de la saison de l’écurie autrichienne. Toujours au rayon des pilotes présents sur la grille, Roberto Merhi, pilote Manor en sursis, devrait être de nouveau aligné par l’équipe britannique dans les rues de la Principauté. Hors F1, Esteban Ocon, Champion d’Europe en titre de F3 et anciennement couvé par Lotus à travers sa structure Gravity, a rejoint les rangs de Mercedes où il va assurer un rôle de pilote d’essais et de réserve en DTM, même s’il a pu profiter de circonstances pour prendre part à la deuxième journée de tests F1 à Barcelone au volant de la Force India VJM08. Gene Haas, enfin, ne raye pas de la liste des prétendants à un baquet dans sa future écurie Danica Patrick.

Outre ces actualités, vous retrouverez dans cette émission les rubriques suivantes :

  • Notre jeu parmi un de nos formats, encore plus plébiscité par la critique que « Mad Max : Fury Road » ;
  • Nous avons présenté les citations qui nous ont marqué ;
  • Nous avons répondu à une question de fiction sur notre Répondeur ;
  • Pas de sondage cette semaine, mais vous pouvez toujours répondre à la question qui suit.

De quelle marque la F1 a-t-elle besoin ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Bonne écoute !

Cette émission a été enregistrée le samedi 16 mai 2015 à partir de 20h30.

3 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.