Le SAV des qualifications du Grand Prix d’Australie 2014

Le SAV
Le SAV
Le SAV des qualifications du Grand Prix d'Australie 2014
/

Avec un temps de 1’44”231, Lewis Hamilton a signé la première pole position de l’ère des V6 Turbo à technologies hybrides, rejoignant ainsi Nigel Mansell avec 32 poles positions en carrière. Le Britannique permet surtout au moteur Mercedes de partir, pour le 100ème fois de son histoire, depuis la position de pointe : « Aujourd’hui, les conditions climatiques n’ont facilité la tâche de personne. Je suis très heureux du travail accompli par l’équipe. Ces voitures sont tellement difficiles à piloter sur le mouillé : c’était la première fois pour moi dans ces conditions, comme je pense ce fut le cas pour beaucoup de monde. C’était un gros défi aujourd’hui mais pour Nico comme pour moi, être tout devant est une superbe démonstration de l’équipe et c’est évidemment super de voir Ricciardo à nos côtés pour son premier Grand Prix avec Red Bull. »

En effet, si Lewis Hamilton n’a pas déjoué les pronostics en s’emparant de la pole position, Daniel Ricciardo a fait sensation sur ses terres en poursuivant la série de premières lignes consécutives entamée par Red Bull lors du Grand Prix d’Allemagne 2013 : « Je suis très heureux mais en même temps j’essaie de rester calme et concentré parce que c’est demain que ça compte. Il n’y a donc aucune raison de faire la fête ce soir et de ne pas se concentrer pour demain. Pour parler d’aujourd’hui, c’est vraiment une bonne journée pour nous. La voiture était assez bonne à conduire sur le mouillé. Je pense qu’au début de l’année, nous craignions tous que ces nouvelles bêtes soient difficiles à conduire sous la pluie mais ce fut… ce n’est toujours une mince affaire mais en même temps c’était très sympa derrière le volant. Doser l’accélérateur pour contrôler le turbo et tout le reste, c’était très fun, plutôt excitant. J’ai entendu le bruit de la foule lors de mon tour de décélération, alors tout ce que je peux dire c’est qu’avec espoir je vais réentendre ça demain. »

Troisième temps des qualifications, Nico Rosberg semblait quant à lui se contenter de sa position : « Je ne pense pas que nous ayons fait quelque chose de travers. Bien sûr, avec un peu de recul on peut toujours se dire qu’on aurait pu mieux faire ici ou là, mais l’un dans l’autre je pense que c’était une bonne séance de qualifications. Troisième c’est… ça me satisfait. Nous aurions pu faire mieux mais troisième c’est bien. Je sais que nous avons une bonne voiture en course et qu’il est possible de faire une bonne course à partir de cette place. » Et l’Allemand d’ajouter : « Évidemment, l’histoire sera complètement différente demain. […] Nous ne savons vraiment pas ce qu’il va se produire, il y a un petit risque de pluie également pour demain, mais je pense qu’il est plutôt probable que ce soit sec. Ce sera totalement différent parce que cette année, surtout à Melbourne qui est le circuit où l’on consomme le plus, ça va être difficile d’économiser du carburant en course : c’est un gros challenge. »

Le SAV de la F1 est donc revenu donc en direct sur la performance des pilotes Mercedes et de Daniel Ricciardo mais a également essayé de tirer les premières conclusions suite aux Essais Libres et aux qualifications du Grand Prix d’Australie 2014.

7 Comments

Répondre à Fab007 Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.