Conseil Mondial, Aston Martin, Lotus : le SAV de l’actu F1, en podcast

Le SAV
Le SAV
Conseil Mondial, Aston Martin, Lotus : le SAV de l'actu F1, en podcast
/

L’équipe du SAV de la F1 revient sur l’actualité F1 des dernières semaines, et notamment sur l’information liant Aston Martin à Red Bull.

La chaleur étouffante de l’été continue de répandre sa torpeur, enserrant les hommes dans une atmosphère lourde et irrespirable. L’eau s’évapore, les routes fondent, la vie s’éteint à petit feu. La Formule 1 s’accorde elle-même une pause. Triste période. Cependant, malgré le danger, malgré l’incertitude et le chaos, nos chroniqueurs du jour Victor, Buchor, Fab et Gusgus sont revenus sur les informations suivantes :

Aston Martin. Au cours du week-end du Grand Prix de Grande-Bretagne, la marque qui équipe l’agent secret au service de Sa Majesté le plus célèbre a fait parler d’elle en étant liée à un possible accord entre Red Bull et Mercedes pour la fourniture de blocs turbo hybrides. Cette information révélée par Autosport n’a été confirmée ou infirmée formellement par aucune partie, ces dernières se contentant pour une de considérer une telle hypothèse « improbable », pour une autre qu’un accord la liait avec Renault et Infiniti et pour la dernière qu’elle restait ouverte à toute nouvelle équipe à motoriser.

Conseil Mondial du Sport Automobile. Quelques jours après une première série de propositions émanant du Groupe Stratégique, le Conseil Mondial réuni à Mexico a adopté ces mesures, visant notamment à mettre fin aux pénalités en course pour les pilotes obligés de changer plusieurs éléments de leur bloc moteur et à offrir aux motoristes fraîchement arrivés une unité de puissance supplémentaire. En sus, a été dévoilé le premier calendrier provisoire mais officiel de la saison 2016 qui compte bien, comme l’avait déjà affirmé Autosport fin avril, 21 courses avec le retour programmé du GP d’Allemagne et l’arrivée du GP d’Europe en Azerbaïdjan. Les conditions d’attribution de la Super Licence, et notamment les points attribués suivant les résultats dans les catégories inférieures, ont été revues.

Départs. Une directive technique de la FIA a acté la modification de la procédure de départ pour les pilotes, qui sera effective à partir du Grand Prix de Belgique. Le point dur de l’embrayage ne devra, en conséquence, plus être modifié après la première sortie du garage le dimanche, tous les systèmes en rapport avec la recherche assistée du point d’embrayage devront être désactivés et les communications radio seront réduites à leur strict minimum, pour des raisons de sécurité majoritairement.

2017. Toto Wolff, sur le site officiel de la Formule 1, l’assure : le changement c’est pour 2017 ! Et le manager de l’écurie championne du Monde en titre de réitérer les lignes directrices des instances de la discipline : des voitures plus rapides, encore plus de responsabilités pour les pilotes, ne pas laisser perdurer l’impression qu’ils sont téléguidés par les stands, des pneus plus larges avec plus d’adhérence et des voitures plus larges. Comme dirait l’autre, « Vaste programme ! »

McLaren. Après une demi-saison de collaboration entre McLaren et Honda, les premières questions sur le duo de pilotes pour 2016 apparaissent. Enfin, sur le duo, a priori, Fernando Alonso devrait rempiler en vertu du contrat signé pour trois saisons avec Woking. C’est surtout le second baquet qui bouillonne : Jenson Button l’a conservé au dernier moment, mais sera-t-il reconduit à ce poste l’an prochain ? Pour le moment, rien n’est moins sûr d’autant plus que Kevin Magnussen, titulaire en 2014, et Stoffel Vandoorne, excellent en GP2, accompagnés par leur jeunesse, frappent à la porte.

Haas. Côté pilote, chez Haas, tout reste à faire. L’écurie de l’homme d’affaires américain a dressé une liste d’une dizaine de candidats envisagés pour la saison prochaine. Ses critères ? L’expérience, si possible très récente, de la discipline reine pour l’un et la jeunesse pour l’autre. Au rang des pilotes postulants, a priori, figurent en bonne position les membres de Ferrari – avec qui Haas a déjà tissé beaucoup de liens – Esteban Gutiérrez et Jean-Eric Vergne, ainsi qu’Adrian Sutil ou Alexander Rossi.

Lotus. L’étau des créanciers semble se resserrer autour de l’écurie d’Enstone qui fait face à une pétition de la part de certains de ses fournisseurs qui réclament paiement de leurs services devant la Haute Cour britannique. Une audience était prévue le 6 juillet mais a été repoussée au 20 pour permettre une conciliation qui, si elle échouait, pourrait précipiter le défaut de paiement et le placement en administration judiciaire de la structure. Une situation délicate qui s’inscrit dans le contexte d’un rachat hypothétique par Renault qui ne serait sans doute pas de refus pour les employés de la marque.

Outre ces actualités, vous retrouverez dans cette émission les rubriques suivantes :

  • Notre jeu parmi un de nos formats, même si ce format reste à discuter ;
  • Nous avons présenté les citations qui nous ont marqué ;
  • Notre sondage et sa conception, sans artifices ou idées à la con, quoique.

Que ferait Bernie Ecclestone avec un sport qu'il rachèterait ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Cette émission a été enregistrée le dimanche 12 juillet à partir de 20h45.

4 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.