Jules Bianchi, Ferrari, Sotchi : le SAV de l’actu F1, en podcast

Le SAV
Le SAV
Jules Bianchi, Ferrari, Sotchi : le SAV de l'actu F1, en podcast
/

L’équipe du SAV de la F1 revient sur l’actualité F1 des derniers jours, et notamment sur le décès de Jules Bianchi.

Le SAV devait prendre un peu de repos et puis l’actualité est venue se rappeler à nous en ce samedi 18 juillet avec la disparition de Jules Bianchi. Ben, Shinji et Buchor évoquent la mémoire du pilote niçois ainsi que le reste de l’actualité de la Formule 1 :

Bianchi. Absent du podcast, Fab voulait tout de même revenir à sa façon sur la nouvelle de la mort de Jules Bianchi :

« Rien d’autre qu’un silence…

Après neuf mois d’un long combat, Jules Bianchi s’est éteint à Nice, auprès de sa famille, ce vendredi, à l’âge de 25 ans, des suites de son accident lors du Grand Prix du Japon 2014. 21 ans après Roland Ratzenberger et Ayrton Senna, un autre pilote rejoint la constellation de ceux qui veillent sur la Formule 1.

5 octobre 2014. Il était presque 17h là-bas, presque 10h ici, quand nous avons compris. Nous avons compris ce qu’il venait de se passer, nous avons compris ce que cela voulait dire. Nous avons entendu ton silence. Nous avons compris que tu n’étais déjà plus là, plus vraiment là. Les images de ton stand, les images de tes mécanos, les images de tes collègues qui savaient, les images sombres de cette putain de journée, pluvieuse forcément. Forcément. Cette ambiance de Toussaint, ce podium sans joie. Vint, quelques jours plus tard, le choc des images, les images du choc, terrifiantes. Comment pouvais-tu encore être des nôtres ? Tu es resté encore neuf mois avec nous. Avec ta famille, surtout, tes amis, autour de toi.

17 juillet 2015. Nouveau silence. Tu es parti, pour de bon. Deux petits points, c’est tout ce que ton palmarès affichera jusqu’à la fin des temps. Deux petits points qui sonnèrent comme une victoire au soir du Grand Prix de Monaco 2014, pour toi comme pour ton écurie, en galère mais digne, toujours. Deux petits points comme une confirmation. Tu compostais ton billet pour la catégorie des étoiles montantes. Et ton étoile n’est pas montée au firmament de ta discipline, mais plus haut encore, au paradis – s’il existe – des pilotes qui se sont envolés au volant des plus belles monoplaces que la Terre a jamais porté.

Là-haut, tu croiseras des champions, ce que tu serais certainement devenu. Salue Ayrton et Jochen pour nous. Tu croiseras des champions sans couronne. Salue Gilles, Ronnie, François ou Wolfgang pour nous. Tu croiseras surtout de simples passionnés, pas forcément talentueux, jeunes ou promis à un grand destin comme toi. Salue Maria, Roland, Riccardo, Tom, Mark, Helmuth et les autres pour nous. N’oublie pas de saluer les spectateurs et les commissaires qui sont là aussi, emportés par la même passion. Ton sourire ne sera pas de trop, là-haut.

Tu vas courir avec eux, sur une grille de départ de rêve. Mais sois sympa, tu risques de leur mettre la misère. Ta Marussia qui se traînait l’an dernier, ce moteur V6 turbo hybride si décrié, si « silencieux », ils taperaient des voitures de légende. Avec toi dedans, en plus… Même Ayrton serait aux fraises. La victoire qui t’était promise dans ce monde, tu l’auras dans le prochain, quel qu’il soit. Tu n’es pas un Champion, Jules. Tu es notre Champion, celui que l’on a sacré sans permission, celui à qui nous avons dit au revoir deux fois, celui qui nous manquait déjà le 5 octobre et qui nous manque plus fort encore depuis ce 17 juillet.

Fais attention à toi maintenant, mais reste dans ton baquet, là d’où tu n’aurais jamais dû sortir. Et allume les gaz, Jules, fais taire ce satané silence… »

Fab

Rumeurs de transferts. L’été est aussi propice aux rumeurs en tout genre et 2015 ne fait pas exception avec au centre de toutes les attentions, un baquet qui aurait sans aucun doute dû revenir à Bianchi : le deuxième baquet Ferrari aux côtés de Sebastian Vettel. En début de semaine, le Corriere dello Sport enflammait la planète F1 en annonçant qu’un accord avait été trouvé entre la Scuderia et Valtteri Bottas avec à la clé un petit pactole estimé entre 12 et 15 millions d’euros pour Williams. Un Finlandais en chasserait donc un autre à Maranello, du moins officieusement puisque l’enthousiasme a été quelque peu calmé par les déclarations des principaux intéressés. Mais nul doute que la rumeur reprendra de plus belle rapidement, les braises sont encore chaudes.
Sur le marché des transferts, l’équipe du SAV a également évoqué l’avenir de Jolyon Palmer et Romain Grosjean ainsi que de Nico Hülkenberg qui est cité du côté de chez Williams si Bottas venait à quitter l’équipe britannique à la fin de la saison. Bref la folle saison est bel et bien lancée.

McLaren. Si au SAV de la F1 on pense qu’il serait positif pour McLaren d’avoir une deuxième équipe motorisée par Honda, ce n’est pas l’avis de Jonathan Neale. Le CEO de Woking souhaite que son motoriste se concentre sur une seule écurie et ne multiplie pas les problèmes. Pas franchement une bonne nouvelle pour Kevin Magnussen et Stoffel Vandoorne qui espèrent (re)venir grossir les rangs de la catégorie en 2016.

Circuits. De retour en 2016 le circuit d’Hockenheim espère que le public répondra présent afin de pérenniser la présence de l’épreuve allemande au calendrier de la Formule 1. Le patron du circuit d’Hockenheim, Georg Seiler, espère que Nico Rosberg remportera le titre afin d’avoir une affiche avec deux champions du monde allemands. Suffisant pour remplir les tribunes ?
L’argent qui est aussi au centre des préoccupations des organisateurs du Grand Prix de Russie qui attendent l’arrivée de quelques 64 millions d’euros pour renflouer les caisses alors que la FOM annonce des recettes record de 1,4 milliards de dollars en 2014. Gains auxquels la nouvelle manche russe n’a pas manqué de contribuer, avec l’Autriche, à hauteur de 55 millions.

Outre ces actualités, vous retrouverez dans cette émission les rubriques suivantes :

  • Les citations qui nous ont marqué ;
  • Notre traditionnel sondage réalisé sans trucages ni substances illicites ;

Quelle solution pourrait trouver le GP de Russie pour combler son déficit de 64 millions d'euros ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Cette émission a été enregistrée le dimanche 19 juillet à partir de 18h30.

4 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.