Comme une pierre jetée au fond de la citerne des âges

Le SAV
Le SAV
Comme une pierre jetée au fond de la citerne des âges
/

A trois jours de Noël, vous ne pensiez tout de même pas qu’on allait finir cette année 2022 sans un petit cadeau quand même ?! Et comme on est des crevards, on espère que vous n’apprécierez pas !

Chères auditrices, Chers auditeurs,

Comme le disait Firmin van den Bosch, magistrat et écrivain belge de langue française (ça vous évitera la recherche Google) : « Une année qui finit, c’est une pierre jetée au fond de la citerne des âges et qui tombe avec des résonances d’adieu. »

Des années qui touchent à leur crépuscule, il y en aura eues dans le SAV. Quinze ! On vient de les compter sur nos doigts. Et on n’est pas peu fiers de ça ! Quinze années à partager notre passion avec vous, quasiment chaque semaine.

Et chaque année s’achevait sur des résonances d’adieu. Adieux à une saison qui, qu’elle offre du suspense ou non pour le titre, nous avait fait vibrer, hurler, rire, pleurer. Adieux à des pilotes, plus ou moins passés à la postérité, qui nous aurons fait rêver autant que rager. Adieux à des souvenirs que nous voulions SAV dorés avant que ceux de la saison suivante ne viennent peu à peu les éclipser.

Mais il n’y avait jamais eu d’adieux avec vous. 2022 y fera exception !

Ce n’est pas vous ! C’est nous ! On aimerait rester amis ! Ne nous retenez pas ! Tout ! Tout ! Tout est fini entre nous ! En tout cas, pour le SAV de la F1, c’est la fin ! Et merci à vous qui avez partagé notre passion et repoussé ainsi la fatale échéance. Vous qui nous avez accompagnés fidèlement et plus nombreux chaque année. Merci à vous de nous avoir écoutés, partagés, commentés, félicités ou encore engueulés.

Mais ce dont nous sommes le plus fiers, c’est d’avoir constitué en quinze ans un groupe de potes suffisamment confiants dans les liens qui les unissent qu’ils sont désormais prêts à renoncer à ce qui les a réunis. Pourquoi ? Parce que quinze années sont passées et que continuer à faire tourner le moteur du SAV aurait nécessité d’en revoir drastiquement la cylindrée. Et tout le monde sait que les V12 c’est mieux, hein ?! Parce que quinze années ont contribué à faire de nous des vieux cons qui, ces derniers temps, ne se reconnaissent plus forcément dans un sport qu’ils continueront certes de regarder mais sans doute de façon moins engagée. Mais surtout parce que toutes les bonnes choses ont une fin et que la fin n’est jamais aussi belle que lorsqu’elle a été choisie.

C’est pour cela que nous aurons la joie – un peu humide à la commissure des yeux quand même -, de nous dire au revoir lors d’une émission spéciale, le 7 janvier 2023, en direct de là où tout a commencé : à Rouen.

Le SAV est mort ! Vive le Club 153 !


Crédits photo : Freepik

36 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.