Bahreïn 2014 – Libres 1 : toujours Hamilton, Lotus se lance mieux

Dans une première séance assez calme, Lewis Hamilton (Mercedes) a confirmé sa bonne forme en devançant son coéquipier Nico Rosberg et Fernando Alonso (Ferrari). Plus loin, Lotus est enfin parvenue à lancer correctement un week-end en couvrant quasiment une distance de Grand Prix.

Le classement

Le classement

 PiloteÉcurieTempsTours
1HamiltonMercedes1:37.50214
2RosbergMercedes1:37.73313
3AlonsoFerrari1:37.95317
4HülkenbergForce India-Mercedes1:38.12210
5ButtonMcLaren-Mercedes1:38.63616
6RäikkönenFerrari1:38.78312
7MagnussenMcLaren-Mercedes1:38.94915
8KvyatToro Rosso-Renault1:39.05624
9PérezForce India-Mercedes1:39.10221
10VettelRed Bull-Renault1:39.38916
11MassaWilliams-Mercedes1:39.53311
12VergneToro Rosso-Renault1:39.86226
13NasrWilliams-Mercedes1:40.07814
14RicciardoRed Bull-Renault1:40.40619
15SutilSauber-Ferrari1:40.65220
16MaldonadoLotus-Renault1:40.79331
17BianchiMarussia-Ferrari1:40.88920
18Van der GardeSauber-Ferrari1:40.91320
19GrosjeanLotus-Renault1:41.03624
20ChiltonMarussia-Ferrari1:41.79420
21FrijnsCaterham-Renault1:42.41735
22EricssonCaterham-Renault1:42.71121
Les faits marquants

Les faits marquants

On prend les mêmes et on recommence : Mercedes continue son cavalier seul en tête de la F1 en plaçant ses deux pilotes en haut de la feuille des temps, Lewis Hamilton signant le meilleur temps (1:37.502, Mediums) devant son équipier Nico Rosberg (1:37.733, Mediums). Surtout, le Britannique a de quoi se satisfaire avec le commentaire de son ingénieur Peter Bonnington, lui indiquant qu’il ne perd du temps sur l’Allemand que dans le virage 8. Troisième, Fernando Alonso (Ferrari, 1:37.953, Mediums) a connu un problème surprenant à ce niveau, l’Espagnol étant lancé en piste par erreur avec un pneu avant gauche Tendre contre trois autres enveloppes du mélange Medium.

Plus loin, la situation s’améliore chez Lotus : s’ils n’ont pas fait preuve d’une vitesse impressionnante, Romain Grosjean (19ème, 1:41.036, Mediums) et Pastor Maldonado (16ème, 1:40.793, Mediums) n’ont pas rencontré de problème technique terminal et parcouru à eux deux 55 tours, soit quasiment la distance du Grand Prix de dimanche. Pour trouver des soucis mécaniques, tout relatifs puisque sans casse rédhibitoire, il faut pointer le nez du côté de Nico Rosberg, se plaignant d’une puissance diminuée dans son tour d’installation, de Kevin Magnussen (McLaren-Mercedes), en proie avec des soucis de freins à l’avant pendant son tour d’installation, ou encore de Kimi Räikkönen (Ferrari), dont les mécaniciens se sont ardemment employés à cacher, mine de rien, le travail d’un de leurs collègues sur le système de freinage avant gauche de la F14 T n°7.

Enfin, notons que, du fait du travail déjà effectué sur la piste de Sakhir en essais privés cet hiver, cette séance a vu pour la première fois cette année des troisièmes pilotes enfiler leurs gants : Felipe Nasr (Williams-Mercedes, 13ème, 1:40.078, Mediums) remplaçait Valtteri Bottas, Giedo van der Garde (Sauber-Ferrari, 18ème, 1:40.913, Mediums) suppléait Esteban Gutiérrez, et Robin Frijns (Caterham-Renault, 21ème, 1:42.711, Mediums) occupait le baquet de Kamui Kobayashi.

One Comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.