Malaisie 2015 – Le SAV de la course, en direct

À 20h30, vous pourrez écouter en direct notre émission revenant sur la course du Grand Prix de Malaisie de F1 2015 et la victoire de Sebastian Vettel (Ferrari) devant Lewis Hamilton (Mercedes) et Nico Rosberg (Mercedes). En attendant, nous vous proposons de découvrir ceux que vos votes n’ont pas placés dans le Quinté±.

Mise à jour : le podcast de cette émission est disponible ici.

Nasr | -79 pts | +6/-85

Le rookie brésilien avait une énorme pancarte dans le dos après son Grand Prix d’Australie. Déjà, après des qualifications ratées, il lui fallait redresser la barre en course. Mais patatras, à peine un tour après le départ, la précipitation l’a fait percuter un Kimi Räikkönen décidément pas verni. La suite n’a pas été plus brillante, la Sauber n’étant pas dans le rythme ce week-end. Il était pourtant le mieux placé pour le savoir : rien Nasr de courir, il faut partir à point.

Gusgus

Hülkenberg | -52 pts | +17/-69

Parti sur les chapeaux de roue avec sa Force India, l’autre Nico remonta de six places rien que dans le premier tour. Faisant partie du wagon restant en piste derrière la voiture de sécurité, il a fait le même pari que le futur vainqueur de la course. Malheureusement pour lui, l’issue n’aura pas été aussi glorieuse ; surtout avec un Kvyat sur son chemin voire dans ses roues. Quoi qu’il en soit, il y a quand même eu un problème de corrélation entre la stratégie et la capacité de la voiture à user les pneus car on l’a plusieurs fois vu avec une monte à l’agonie.

Buchor

Alonso | -18 pts | +11/-29

Ah ! Qu’il était bon de te revoir, Fernando, ta grinta, ton envie, ta barbe et… c’est bien tout. Car oui, même si la McLaren MP4-30 a progressé – euh… non, rien -, elle demeure en queue de peloton. En termes de performance, la donne évolue, mais en termes de fiabilité la cuisson à 35-40°C reste déconseillée pour mettre en température un bloc turbo hybride fragile et un problème d’ERS a rapidement mis fin au Grand Prix de “Pikalonso”. Même s’il n’y avait quasiment rien à espérer, le sort a voulu que l’ordre de se retirer est intervenu au moment où l’Espagnol figurait, à la faveur des arrêts aux stands, dans le top 10.

Fab007

Massa | -17 pts | +7/-24

Tel un sous-marin, le Brésilien le plus expérimenté du paddock est passé entre les vagues sans en faire lui-même. Il ne nous a pas gratifié de hauts faits, certes, mais il ramène le matériel à bon port et en bon état avec de gros points à la clé. Au final, il a donc bien fait le boulot. On n’en demande pas forcément plus.

Buchor

Kvyat | -15 pts | +12/-27

Il doit se passer des choses étranges dans la tête du jeune russe en ce moment. D’un côté, il termine 9ème devant son coéquipier Daniel Ricciardo – dont, il est vrai, l’aileron avant était endommagé. De l’autre, ça reste un résultat très moyen pour Red Bull, surtout que les deux Toro Rosso sont devant, les Italiennes ayant, elles, des freins qui résistent aux températures malaisiennes. Paye ta promotion empoisonnée !

Gusgus

Button | -1 pt | +7/-8

Jenson, on le sait tous, c’est quelqu’un de gentil et prévenant. Il était donc bien normal qu’il passe tout le début de la course derrière Fernando. C’est vrai quoi, on sait pas ce qui peut se passer, il revient d’un mois d’absence l’Espagnol ! L’Anglais fut sans doute triste de se retrouver tout seul au bout de 21 tours, car on le sait tous, quand on se retrouve sans compagnon d’infortune, on s’emmerde. Le turbo de sa monoplace a du se dire la même chose quand il a décidé au 41ème tour de partir en RTT, d’autant qu’il y avait Turbo avec Dominique Chppatte qui passait à la même heure sur M6, et quand on est un Turbocompresseur, c’est un programme qui vous parle, vous comprenez…

Shinji

Merhi | -1 pt | +38/-39

Ils l’ont fait ! Une Marussia, enfin je veux dire une Manor, enfin vous voyez ce que je veux dire, a fini une course en 2015 ! 15, comme la place finale pour le pilote espagnol au brushing interstellaire. Bien sûr l’Espagnol à passé quasiment toute la course en dernière place, mais on s’en fout !!! Je veux pas cafter mais y’a une équipe autrement plus prestigieuse qui elle n’a pas vu le drapeau à damier, et pourtant ils ont aussi un pilote espagnol, comme quoi ça ne portait pas spécialement chance ce week-end ! Comment ça il a terminé à 3 tours du vainqueur ? Ben c’est vachement bien nous on avait parié sur 4 ! Prochain objectif : trouver des sponsors !

Shinji

Grosjean | 0 pt | +31/-31

10 pour le juge luxembourgeois, 10 pour le juge argentin, 10 pour le juge japonais… Les notes artistiques du Franco-Suisse après sa course sont parfaites. La maestria saupoudrée de chance avec laquelle il a pu récupérer son E23 Hybrid après la valse avec Sergio Pérez dans les esses est à saluer. Mais elle ne rapporte rien… Elle a même coûté les points, couplée à une stratégie à trois arrêts qui a débuté par un long relais en pneus Mediums. Et finalement, celui qui espérait ramener des points de sa virée malaise est reparti de Sepang Grosjean comme devant.

Fab007

Bottas | 59 pts | +63/-4

Très discret et propre sur lui, Valtteri a fait son petit bonhomme de chemin durant cette course où il est presque passé inaperçu. Mais comme c’est le résultat final qui compte, on n’a pas grand chose à lui reprocher si ce n’est un premier tour raté qui lui a fait perdre beaucoup de places. Et au jeu de la bataille entre coéquipiers, il a montré à Felipe que malgré un dos perfectible il était toujours là, juste devant.

Buchor

Les non-partants dans la deuxième à Sepang

Tonton Bernie va encore pas être content ! Manor a été incapable de régler le problème d’alimentation de la monoplace de l’Anglais, qui l’avait déjà empêché de participer aux qualifications samedi. Une seule Manor donc sur la grille dimanche, on a toujours pas commencé une course avec 20 voitures cette saison. Faites gaffe quand même, l’autre risque encore de vouloir vous retirer 1/38eme des primes de fin de saison !

Shinji

Classements et données

Classement de la course

Classement de la course

PPiloteÉcurieToursÉcartGrilleMeilleurTour
15VettelFerrari5621:43.64846
244HamiltonMercedes568.56911:43.12545
36RosbergMercedes5612.31031:42.06243
47RäikkönenFerrari5653.822111:44.12440
577BottasWilliams5670.40981:44.08842
619MassaWilliams5673.58671:43.99040
733VerstappenToro Rosso5697.76261:44.57942
855SainzToro Rosso55+1 tour151:45.50737
926KvyatRed Bull55+1 tour51:44.51441
103RicciardoRed Bull55+1 tour41:45.31242
118GrosjeanLotus55+1 tour101:44.81236
1212NasrSauber55+1 tour161:43.90245
1311PérezForce India55+1 tour141:45.34537
1427HülkenbergForce India55+1 tour131:44.82246
1598MerhiManor53+3 tours191:49.04044
1613MaldonadoLotus47Abandon121:45.07038
1722ButtonMcLaren41Abandon171:46.05638
1814AlonsoMcLaren21Abandon181:48.46017
199EricssonSauber3Abandon91:48.7603
2028StevensManor0Non-partant––
Synthèse des arrêts

Synthèse des arrêts

PiloteÉcurieArrêtsMeilleurMoyenTotal
VettelFerrari223.99624.54449.088
HamiltonMercedes324.17924.59574.868
MaldonadoLotus324.27627.39488.959
RosbergMercedes324.33624.57482.599
GrosjeanLotus324.37724.62175.012
BottasWilliams324.43225.00279.588
RäikkönenFerrari324.65324.74476.682
VerstappenToro Rosso324.76825.65579.939
KvyatRed Bull324.78126.14981.393
MassaWilliams324.78825.83177.590
HülkenbergForce India325.04725.35176.224
SainzToro Rosso225.12625.14650.291
AlonsoMcLaren125.22225.22225.222
PérezForce India225.26825.52251.044
NasrSauber325.33125.74184.990
RicciardoRed Bull325.39325.60477.711
ButtonMcLaren325.58125.84684.454
MerhiManor327.00427.54083.746
Tableau des stratégies

Tableau des stratégies

2015-Malaisie-strategies

One Comment

Répondre à AdelinMaubray Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.