Michelin, Calendrier 2016, McLaren : le SAV de l’actu F1, en podcast

Le SAV
Le SAV
Michelin, Calendrier 2016, McLaren : le SAV de l'actu F1, en podcast
/

L’équipe du SAV de la F1 revient sur l’actualité F1 de la dernière semaine, et notamment sur la première ébauche du calendrier 2016.

La pause de trois semaines entre le Grand Prix de Bahreïn et celui d’Espagne touche à sa fin et l’actualité F1 continue d’alimenter la chronique avec un flot d’informations raisonnable, ni trop, ni pas assez, surtout pour nos chroniqueurs du jour, à savoir Fab, Jacky, Shinji et Victor, qui ont analysé les informations suivantes :

Michelin. François Michelin, ancien dirigeant de l’entreprise de pneumatiques française, est décédé le 29 avril dernier. Sous sa direction, le marque au Bibendum avait intégré le paddock de la Formule 1 entre 1977 et 1984 puis entre 2001 et 2006, aidant à la conquête de cinq titres pilotes et quatre titres constructeurs (J. Scheckter/Ferrari en 1979, N. Piquet en 1983, N. Lauda/McLaren en 1984 et F. Alonso/Renault en 2005 et 2006) et remportant un total de 102 victoires.

Calendrier 2016. Une première ébauche du calendrier 2016 du Championnat du Monde de Formule 1 a semble-t-il fuité. Ce projet resserre légèrement les dates des courses, faisant débuter la saison en Australie le 3 avril et la terminer le 27 novembre à Abu Dhabi. Plusieurs nouveautés sont au programme, parmi lesquelles un GP de Russie déplacé en début de saison, une semaine après Bahreïn, l’apparition du GP d’Europe à Bakou ou encore un GP de Malaisie déplacé en fin de saison, une semaine après Singapour. Les raisons pour lesquelles cette ébauche a filtré restent cependant nébuleuses, tout comme l’avenir d’un tel calendrier prévoyant 21 courses.

Grands Prix. 21 courses, justement, cela semble en contradiction avec la règle qui fixerait la limite à 20 épreuves par saison. Mais existe-t-elle encore ? Forbes en doute puisque la publication américaine croit savoir que depuis 2013, l’accord de la FIA ne serait plus nécessaire pour des calendrier au delà de 25 courses. L’information reste tout de même à prendre avec des pincettes, Autosport affirmant pour sa part que la barre des 20 GP reste de mise.

Mosley. En 2009, et alors qu’il était président de la FIA, Max Mosley avait proposé un budget limité à 30 millions d’euros en échange d’une plus grande liberté réglementaire pour les écuries. Cette proposition, dans le contexte de la guerre entre la FIA et la FOTA, avait précipité la chute de son auteur. Six ans plus tard, et alors que le contexte est morose sur le plan économique et qu’il n’est plus qu’un simple observateur, Mosley revient à la charge avec cette fois-ci un budget de 90 millions d’euros maximum et la même liberté technique en échange de son respect.

McLaren. Hors des points et en progrès, l’écurie de Woking fait l’actualité en dehors de la piste avec deux sujets brûlants : le premier est celui du contrat de Fernando Alonso. Ron Dennis a en effet expliqué aux médias britanniques que le double-champion du Monde est lié pour trois saisons avec McLaren, « sans option » pour partir plus tôt. Le second est celui de la livrée si discutée en début de saison qui va changer à Barcelone, avec la disparition du chrome pour laisser place à un « gris anthracite dynamique, prédateur ». Les premières photos ont été publiées ce mercredi en début d’après-midi, sur le compte officiel de l’écurie sur Twitter :

Outre ces actualités, vous retrouverez dans cette émission les rubriques suivantes :

  • Notre jeu parmi un de nos formats, en forme d’hommage à François Michelin ;
  • Nous avons présenté les citations qui nous ont marqué ;
  • Nous avons répondu à une question sur notre Répondeur à propos de la présidence de la FIA ;
  • Nous vous avons concocté le sondage qui suit.

De quelle marque la F1 a-t-elle besoin ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Bonne écoute !

Cette émission a été enregistrée le mardi 5 mai 2015 à partir de 21h20.

3 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.