Le SAV de la course du Grand Prix d’Australie 2014

Le SAV
Le SAV
Le SAV de la course du Grand Prix d'Australie 2014
/

Ils sont montés sur le podium

Sebastian Vettel, invaincu depuis le Grand Prix de Hongrie 2013, arrêtera donc à neuf le record de victoires consécutives pour un pilote. Le quadruple champion en titre, contraint à l’abandon, a ainsi vu Nico Rosberg lui succéder au palmarès, l’Allemand s’étant confortablement imposé dans les allées de l’Albert Park : « Ce fut une journée incroyable. Je ne touche plus terre. C’est incroyable, tout le monde a travaillé tellement dur durant l’hiver et avoir désormais une Flèche d’Argent aussi sensationnelle à piloter, c’est juste irréel. Cette voiture était incroyablement rapide aujourd’hui et la fiabilité a elle aussi été bonne, donc c’était le début parfait de la saison. Je suis vraiment reconnaissant envers Mercedes : ils ont fait un travail formidable durant l’hiver. »

Aux côtés de Nico Rosberg sur le podium, Daniel Ricciardo (Red Bull) rendait lui aussi hommage au travail de son équipe : « Il y a deux ou trois semaines, j’aurais parié presque tout ce que j’ai sur le fait que nous ne nous trouvions pas sur le podium [à Melbourne]. Tout le mérite est à rendre à l’équipe pour ce retournement incroyable. Je ne sais pas comment ils ont fait, mais ils l’ont fait, alors merci les gars. Et merci aussi aux supporters australiens. Je suis submergé. Il n’y a pas de mot. »

Quelques heures après avoir vu le drapeau à damier, l’Australien allait cependant être privé de son premier podium, les commissaires jugeant que Red Bull avait constamment roulé au-dessus du débit de carburant fixé par le règlement à 100kg/h. Si l’écurie autrichienne défendra son cas en appel, la deuxième place revient à Kevin Magnussen. Le natif de Copenhague, premier Danois à monter sur le podium, se contentait pourtant déjà amplement de sa troisième place à l’arrivée : « C’est vraiment difficile à croire. Ça semble tellement irréel. Que puis-je dire ? La voiture était vraiment meilleure que ce qu’elle n’a jamais été. Nous avons juste continué à l’améliorer. J’ai simplement eu tout ce qu’il me fallait pendant toute la course. Notre préparation pendant l’intersaison a été fantastique. Je n’avais jamais fait de Formule 1 et les essais sont tellement limités, alors toutes mes félicitations à l’équipe pour avoir fait un aussi bon travail. »

Déclarations en vrac

Fernando Alonso (Ferrari), 4ème : « Nous ne sommes pas heureux de ce que nous avons montré aujourd’hui : nous devons faire mieux. Je n’étais pas en mesure de rivaliser avec McLaren pour le podium, Kimi roulait avec les Toro Rosso alors qu’il a remporté la course ici l’an dernier. D’un autre côté, ce n’est que la première course. On ne peut pas s’affoler de ce que nous avons vu. Nous savons simplement que nous devons travailler, nous sommes prêts à le faire pour arriver en Malaisie, dans deux semaines, dans une meilleure position. […] Je pense que nous avons fait une course solide avec ce que nous avons entre les mains pour le moment et nous devons continuer à marquer des points jusqu’à ce que nous soyons un peu plus rapides. »

Valterri Bottas (Williams), 5ème : « Je suis plutôt en colère envers moi-même pour mon erreur. […] Je suppose que je dois simplement en tirer les leçons. Je suis presque sûr que je ne referai pas à nouveau ce genre d’erreur. J’attaquais vraiment fort parce que j’ai senti que la course pouvait vraiment être très bonne. Il s’est avéré que j’ai attaqué un peu trop fort. J’étais assez proche d’Alonso et je suis sorti un peu trop large. J’ai touché le mur. J’ai eu de la chance de continuer, de pouvoir gagner des positions et de me refaire. Au final, comparé à l’année dernière, nous avons pu nous battre avec les autres, ce qui est super. Mais […] je suis toujours un peu déçu par mon erreur et je dois m’assurer de ne plus la reproduire. »

Daniil Kvyat (Toro Rosso), 9ème : « Ce fut une après-midi intense et terminer ma première course dans les points, c’est une sensation extra. C’était une premier week-end fantastique avec l’équipe. Tout le monde a travaillé très dur et marquer des points est une superbe façon de conclure le week-end. Nous avons eu une bataille très serrée avec Jean-Eric Vergne, mais nous avons dû la remettre à plus tard car nous étions un peu courts sur le carburant. […] Ce fut une course vraiment longue. La plus longue course à laquelle j’ai participé avait duré 35 minutes, et là c’était une heure et demie. Je savais que ça allait être long et j’ai rapidement fini ma boisson, donc ça a été assez dur sur la fin. »

Lewis Hamilton (Mercedes), Abandon : « Il y a malgré tout beaucoup de choses positives à retenir du week-end. Nous savions en arrivant qu’il pourrait y avoir des problèmes mais évidemment c’est toujours une surprise et on fait tout pour éviter le moindre problème. Ce n’est que le début de saison, il reste encore un long, long chemin, alors je vais essayer de positiver et de me concentrer sur la prochaine course. C’est une nouvelle ère, ça arrive parfois et on ne peut pas s’attendre à ce que tout le monde termine la course. »

Le SAV de la F1 est donc revenu, en direct, sur le Grand Prix d’Australie 2014 et la victoire de Nico Rosberg (Mercedes) devant Kevin Magnussen et Jenson Button (McLaren), ainsi que sur la disqualification de la Red Bull de Daniel Ricciardo.

4 Comments

Répondre à Yannix Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.