Lotus/Renault, Pneus, Moteurs : le SAV de l’actu F1, en podcast

Le SAV
Le SAV
Lotus/Renault, Pneus, Moteurs : le SAV de l'actu F1, en podcast
/

L’équipe du SAV de la F1 revient, en podcast, sur l’actualité F1 des deux dernières semaines et notamment sur la situation précaire de Lotus et l’indécision de Renault. Voici le programme de cette retransmission.

Prenez l’ordre du jour de la dernière émission d’actu. Mélangez un peu. Rajoutez quelques nouveaux développements et nos choix de citations et vous aurez l’ordre du jour de cette émission. Tout n’est pas un éternel recommencement, mais l’actualité F1 est en boucle depuis quelques semaines puisqu’elle a quelques gros dossiers sur le feu. Nos chroniqueurs du jour, Gusgus, Buchor et David reviennent donc sur les informations suivantes :

Lotus/Renault. Renault a communiqué, via son PDG Carlos Ghosn, qu’aucune décision n’était prise concernant le rachat de Lotus, si ce n’est qu’il ne faudra plus compter sur des moteurs clients. En attendant, l’équipe britannique tente désespérément d’éviter de sombrer définitivement. Après avoir eu du mal à quitter Spa-Francorchamps, elle a en effet échappé temporairement à une requête de mise en redressement judiciaire émise par le fisc britannique, cela grâce à l’intervention du Losange. Mais une audience aura bien lieu ce vendredi 18 septembre.

Pneus. Après avoir été mis face à leurs responsabilités par les commissaires du Grand Prix d’Italie, Pirelli et la FIA vont se pencher ce week-end sur la procédure de vérification de la pression de pneus. La firme italienne va instaurer des réunions plus régulières avec les pilotes, afin de calmer leurs attaques dans les médias. À plus long terme, le manufacturier actuel affirme que sans un programme sérieux d’essais privés, il ne pourra pas rester en F1, tandis que la question de la pertinence des pneus à dégradation élevée se pose dans les instances.

Moteurs. Alors qu’officiellement, il n’est pas possible pour un motoriste de fournir plusieurs spécifications différentes aux écuries, le Groupe Stratégique discute de la possibilité de laisser les moteurs de la saison précédente disponibles, comme Manor en bénéficie cette année de manière détournée. Cela pourrait s’accompagner de prix plafonds, y compris pour les moteurs de dernière fraîcheur, le dossier ayant été confié à Jean Todt. Ces mesures permettraient à Manor d’obtenir un moteur Mercedes 2015, alors que Red Bull devrait se diriger vers Ferrari après le divorce en cours avec Renault et le refus catégorique de Mercedes. À moins que l’aventure en tant que motoriste ne tente la firme autrichienne…

Commission FIA des pilotes. Instaurée en 2013 – notamment pour respecter le règlement du CIO en vue de sa reconnaissance de la FIA -, la Commission des pilotes auprès de la Fédération s’est réunie cette semaine afin de discuter des problèmes rencontrés par les pilotes dans leurs disciplines respectives. Étaient notamment au menu les cockpits fermés en monoplace, et de la nécessité de pouvoir les adapter simplement et à moindre coût à tous les échelons de la pyramide, ainsi que les problèmes rencontrés autour des limites de la piste, et enfin la création de stages obligatoires pour les jeunes pilotes venant du karting.

Transferts. Dès ce week-end, Roberto Merhi sera remplacé chez Manor par l’Américain Alexander Rossi, lorsque celui-ci ne sera pas retenu par ses engagements en GP2 à Sotchi et à Abu Dhabi. Un peu plus haut sur la grille, les duettistes de McLaren en 2013 Jenson Button et Sergio Pérez semblent sur la voie de la continuité, même si rien n’est encore officialisé. Romain Grosjean, quant à lui, affirme avoir arrêté sa décision : le Franco-Suisse est-il plutôt Renault ou plutôt Haas ?

Calendrier. Malgré une tentative de Sydney, Melbourne a annoncé la reconduction de son contrat avec la FOM jusqu’en 2023. Du côté de Monza, l’incertitude règne toujours, Bernie Ecclestone s’étant d’abord montré résigné avant le Grand Prix puis rassurant après, ayant entre-temps rencontré le Président du Conseil italien Matteo Renzi. Enfin, le calendrier 2016 présente une équation insoluble, entre la volonté de la FOM de ne pas finir trop près de Noël, la réticence des écuries de disputer trois Grands Prix consécutivement fin septembre/début octobre, la longueur de la pause estivale, et l’éventualité d’une épreuve malaisienne trop tôt après Singapour au goût des organisateurs de la manche de la Cité-État.

Outre ces actualités, vous retrouverez dans cette émission les rubriques suivantes :
– Notre jeu parmi un de nos formats, que même Cyril Hanouna n’a pas osé diffuser ! ;
– Notre sélection de citations, avec leur coulis de communication foireuse ;
– Pas de nouveau sondage bien barré, mais vous pouvez toujours répondre au précédent ci-dessous.

Après Renault, Ferrari et Mercedes, à quoi va pouvoir bientôt se comparer le moteur Honda ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Bonne écoute !

Cette émission a été enregistrée le jeudi 17 septembre à partir de 21h00.

8 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.