Belgique 2014 : Le Top/Flop des Essais Libres

Avant les qualifications et notre podcast en direct ce samedi à 19h00, voici les tops et les flops des essais libres du Grand Prix de Belgique 2014.

Les tops

La Caterham CT05. Jusque là, le nez de la Caterham, c’était pas vraiment un nez de Formule 1, c’était plutôt une sorte d’oeuvre d’art moderne toute moche d’un artiste tchèque que l’on vous présenterait sur ARTE un mardi soir à 23h40 : « C’est oune sorte d’éloge syncrétique à l’art, un renouveau du coubisme dans une dialectique soupraostentatoire. Le couté découpé à la scie à bois réprésente la broutalité de la vie, le vert et le noir c’est l’ouppousition entre la natoure et la proupention au suicide des hérons.0 » STOP, on arrête les c******** ! Il aura donc fallu 6 mois et un changement de propriétaire pour que cette voiture ressemble enfin à quelque chose. Bon, ce nouvel avant reste très classique, et on ne peut pas vraiment dire que Caterham ait fait un bond incroyable sur la feuille des temps ce vendredi, mais associé à des pontons retravaillés, cette CT05 est, je trouve, désormais bien plus plaisante à voir. On n’aura plus en tout cas ce rictus entre le rire et l’effroi à chaque fois que la voiture apparaît à l’écran…

André Lotterer. S’il devait être une expression pour le définir, ce serait « Le meilleur des deux mondes », avec une expérience en F1 pas beaucoup plus importante que bon nombre de petits jeunots qui arrivent (Max, fait pas comme si t’avais pas compris !), mais un palmarès dans le sport auto long comme le bras et digne des plus grands. Lui-même s’était montré prudent, demandant à ce que l’on n’attende pas trop de lui ce week-end, parce que bon, hein, on parle de Caterham… Et il faut dire que le pilote a bien mené sa barque, sur une voiture il est vrai bénéficiant des nouveautés et sur un circuit qu’il connait très bien. Il aura su rouler dans le même dixième que son coéquipier ce vendredi (vous me direz que vu son coéquipier c’est pas trop dur non plus…), il s’en est moins bien sorti dans les conditions changeantes du samedi matin, restant 7 dixièmes derrière Ericsson. Il s’est plutôt bien adapté, notamment aux pneus. On l’attend dimanche au fond de la grille bien sûr, mais n’en sera pas moins intéressant à voir.

Le moteur Mercedes. Ce n’est pas une surprise bien évidemment, surtout à Spa où la puissance moteur est un vrai atout. Les moteurs à l’étoile auront réussi à placer 7 voitures sur les 10 premières en essais libres 1 et 2; un peu moins, seulement 5, samedi matin dans la « demi-séance » de Libres 3. Au delà des temps réalisés, il y avait un vrai optimisme ambiant dans les différentes équipes, chez Mercedes bien sûr, mais aussi du coté de Force India, McLaren et Williams qui n’ont pas eu de pépins depuis le début du week-end et espèrent récupérer de gros points dimanche. En face le bilan est beaucoup plus mitigé : Alonso se maintient 3ème mais Raikkonen a eu des soucis en EL2, la Red Bull de Ricciardo n’a fait mieux que 8ème tandis que l’on remontait le moteur de Vettel vendredi après-midi. Toro Rosso semblait être en progression sur la première journée, mais là on commence à aller un peu loin dans le classement… Pour l’instant les meilleurs résultats d’ensemble pour les moteurs de Stuttgart sont en Malaisie, Autriche et Allemagne avec 7 voitures dans les 10 premières de la course (dont un Top 4 au Red Bull Ring), le scénario se répétera-t-il ?

Les flops

Señor météo, A glagla, quel frigo… Quand on a quitté le F1 Circus il y a un mois, on aurait pu faire des omelettes à même la piste du Hungaroring et cuire des brochettes en les laissant directement dans  la voie des stands. Retour dans les Ardennes belges et nous voilà arrivé à Doudoune-land : à peine 15° dans l’air ce vendredi et une piste qui monte difficilement à 25° , 13° dans l’air samedi matin pour seulement 17° au sol, de quoi anesthésier une bonne partie des EL3. Des températures dignes d’un mois d’octobre, sauf qu’en octobre la F1 part hors-Europe pour aller sous des auspices plus chaleureux ! Ce Grand Prix de Belgique pourrait donc être un des plus froids, si ce n’est le plus froid de l’année. Ce à quoi se rajoute en plus la pluie : ça doit être la super joie pour monter les pneus en température (d’ailleurs on a eu droit à de la camera thermique samedi matin, où les pneus sont restés désespérément noirs !), heureusement que Pirelli n’amène pas le pneu dur. Si vous vous demandez à quel point il caille ce week-end, dites-vous que les ingénieurs n’hésitent pas à se rapprocher des pneus et de leurs couvertures chauffantes, comme quoi on discute de leur avenir, mais elles sont bien utiles dans ce genre de situation.

Marussia. Finalement Max Chilton n’aura pas eu a se « sacrifier » très longtemps. Un versement de ses sponsors vite fait vendredi matin et le voilà remis dans le baquet de la monoplace. C’est à se demander s’il n’aurait pas sorti lui-même Alexander Rossi du baquet au beau milieu des essais libres 1 s’il avait pu le faire. Un retour « à la normale » qui me gène quand même pour ce pauvre Rossi : l’équipe l’avait quand même annoncé titulaire devant les médias la veille, et nul doute qu’il espérait avoir la chance de sa vie, lui qui n’était encore que le troisième pilote Caterham il y a quelques semaines ! Le voila qu’il part faire son roulage vendredi matin en se disant qu’il va participer à son premier Grand Prix, pour apprendre moins d’une heure plus tard que non, il restera troisième pilote ! On a revu l’Américain l’après-midi, faisant une bouille plutôt déçue, difficile de savoir si c’est lié à sa mésaventure, mais à sa place, on le comprendrait aisément.

Pastor Maldonado. Bon d’accord, je sais ce qu’on ne tire pas sur les ambulances, mais sérieux quoi, c’était en LIGNE DROITE… Et puis attention, pas sur un pépin technique, la casse d’un élément, non, non, il a juste pas fait attention, dans une LIGNE DROITE. Alors bon il pourrait toujours y avoir un problème de fatigue  ou même de pneus archi-usés, mais non il est sorti au bout de 8 minutes en essais libres 2, en se plantant comme un gland grand en LIGNE DROITE. Pastor, la prochaine fois que tu arrives à Pouhon, comment dire, il faudrait… Il faudrait juste que tu regardes la piste en fait !!! Parce que faire un écart à droite et mettre deux roues dans l’herbe pour flinguer sa caisse et une demi-journée de boulot en pleine LIGNE DROITE, ça ne va pas arranger ta réputation, on ne cesse de le répéter, mais il serait bon que ton solde soit positif financièrement en fin de saison quand même !

Les Essais Libres en chiffres

PiloteMoy.EL1EL2EL3ToursVmax 
Alonso4.01:51.8051:49.9301:49.89044312.8 km/hEL3
Bianchi18.01:55.7821:52.7761:52.45756299.8 km/hEL2
Bottas5.71:53.1721:50.6771:49.46558307.6 km/hEL3
Button5.71:52.4041:50.6591:50.20363309 km/hEL2
Chilton19.0Absent1:54.0401:52.98432297.5 km/hEL2
Ericsson20.71:57.9771:54.0501:54.29465293.9 km/hEL2
Grosjean14.31:53.5971:52.1961:51.50954307.4 km/hEL3
Gutiérrez17.5Absent1:53.9551:51.89822298.5 km/hEL2
Hamilton2.71:51.6741:49.1891:49.81763311.4 km/hEL3
Hülkenberg10.71:52.9371:51.0771:50.86659305.3 km/hEL2
Kvyat8.71:53.5941:50.7251:49.89357304.8 km/hEL3
Lotterer21.01:57.8861:54.0931:55.00861289.2 km/hEL2
Magnussen9.31:52.9221:51.0741:50.74865308 km/hEL3
Maldonado18.71:55.336Pas de temps1:51.61033305.6 km/hEL3
Massa9.31:53.9681:50.3271:50.42355308.5 km/hEL2
Pérez10.01:52.9031:51.5731:50.59264302.7 km/hEL3
Räikkönen8.01:52.8181:52.2341:49.81744302.7 km/hEL3
Ricciardo6.31:52.9721:50.9771:49.73344312.7 km/hEL3
Rosberg2.01:51.5771:49.7931:49.73966310.8 km/hEL3
Rossi20.01:57.232AbsentAbsent20291.8 km/hEL1
Sutil13.71:53.7031:51.4501:50.96255299.1 km/hEL3
Van der Garde17.01:54.335AbsentAbsent16288.7 km/hEL1
Vergne12.31:54.1891:51.3831:50.53556302.7 km/hEL3
Vettel15.31:53.369Pas de temps1:50.81421308.3 km/hEL3

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.